Bannière cafcom.net

Accueil > Ces petites choses > Ma grand mère...

Ma grand mère...

26 janvier 2020

C’est un graffiti fait je crois autour des années 2008, à l’époque où j’avais fais ces photos de l’usine à charbon de Tonnay-Charente qui n’existe plus.

Sur le mur blanc près du portail de l’usine, avec un morceau de charbon comme on pouvait en ramasser plein au bord de la route. Le mur existe encore.

Il se trouve que je connais un peu les deux auteures de cette œuvre d’art érotique, au style intermédiaire dirais-je, entre naïf et primitif, qui étaient en pleine période adolescente à l’époque et avaient baptisé leur création Ma grand-mère en string de guerre.

Je connaissais assez bien aussi les deux grand-mères de l’une au moins des artistes ; mais je ne crois pas qu’elles aient souvent porté des strings au cours de leur vie. L’une est encore en vie, mais dans les hautes-sphères de l’Alzheimer, lui poser la question pourrait donner lieu à des réponses surprenantes sinon appropriées.

Et d’autre part lesdites grand-mères n’étaient pas plus portées, que je sache, sur les conflits et les uniformes, ou plutôt sous-uniformes, guerriers.

C’est donc une œuvre d’imagination, platement figurative comme dirait cet imbécile de Lancien dans Les demoiselles de Rochefort. Mais je lui ai toujours trouvé du chien (qui était probablement complice du forfait, ou du moins témoin).

N’empêche, les archéologues le savent bien, le charbon résiste longtemps au temps ; j’ai pris cette photo il y a quelques mois, alors que la co-artiste m’avait soutenu que le dessin n’existait plus, n’était plus visible.

La preuve du contraire. Bon, j’ai un peu poussé les courbes du scan pour qu’on les voie mieux les courbes, justement.

Ma grand-mère en string de guerre
Tonnay-Charente, 2019