Bannière cafcom.net

Accueil > Early years > L’évier

L’évier

13 novembre 2019

Je me souviens de cet évier à deux bacs en inox granité, dans l’appartement de fonction qu’on occupait à Rodez.

Il était face à la fenêtre, ce qui pour la lumière était agréable, mais faisait qu’il était trop bas. Beaucoup trop bas ; et du coup, faire la vaisselle était une torture pour le dos, même pour un gabarit modeste.

Je me souviens assez bien de l’aspect du bois qui avait été ciré ou verni, mais ne l’était plus depuis longtemps et marqué par les coulures d’eau, ainsi que de la forte résistance qu’opposait à l’ouverture, la fermeture magnétique des portes. Ça faisait une sorte de klong quand l’aimant se décollait. Et un clac sec en se refermant.

Sous l’évier il y avait la bouteille de gaz Butane (je m’en souviens parce qu’il fallait la changer de temps en temps à la station Total, la monter dans l’escalier, et c’était une corvée) et sans doute le seau et la serpillière ; je ne pense pas qu’on y rangeait de vaisselle — mais je peux me tromper, tant les déménagements se sont succédé depuis.

À gauche l’égouttoir à vaisselle, plus à gauche encore les torchons, ma blouse blanche pour le labo photo (j’y passais des journées entières à cette époque sans internet ni ordinateur, c’est dingue de penser qu’on a connu ça) et la machine à laver. Ça c’est pas la mémoire, je le vois sur la photo.

Je sais : tout ça ne fait pas vraiment un texte bien intéressant. Mais reconnais que c’est pas facile de faire de la littérature, même sur un blog, juste d’après une photo d’évier de cuisine — du moins, pour moi.

L’évier
Rodez, 1987