Bannière cafcom.net

Accueil > Early years > Vivre ici

Vivre ici

24 janvier 2020

C’est marrant ça faisait des lustres que cette photo est dans les articles en attente et que je ne me décidais pas à la publier, faute de trouver quelque chose à écrire dessus.

En ce moment mon frère François fait tout plein de photos à Évry où j’ai passé trois mois pour études en 1986, ça date pas d’hier.

Je n’en garde pas vraiment un un bon souvenir, ni des études (exécrable, même, notamment d’un prof de math paraît-il brillant scientifique, qui était pédagogue comme moi je suis député LREM, et humainement une vraie saloperie immonde : tous ceux qui sont passés par l’Institut de topométrie ou l’École supérieure des géomètres-topographes dans ces années-là le reconnaîtront sans peine dans cette description), ni de la ville en général, et des blattes de la cité universitaire en particulier.

Dans un échange sur une de ses photos je disais que j’avais passé mon séjour là-bas à me demander comment des gens pouvaient vivre dans l’inhumanité de cette architecture, ou urbanisme, appelez-ça comme vous voulez, moi je venais d’un bled de 3000 habitants au sud du Poitou, la place, l’église et ses choucas, la Charente avec ses moulins et les coteaux pleins de grottes, alors le choc de la transplantation.

Je n’y suis jamais revenu, pour quoi faire et pas vraiment de nostalgie, mais peut-être que finalement cette photo c’était une amorce de réponse possible à la question (et ils ont bientôt soixante berges aux-aussi, maintenant, les petits).

Évry
1986