Bannière cafcom.net

Accueil > Parisian thoroughfare > Postcard from Paris

Postcard from Paris

17 avril 2019

Plus ça va, plus ce blog ressemble à une collection de photos ratées, ou insipides, auxquelles on tente de trouver une justification par les mots. Mais bon, après tout pourquoi pas. Si je ne devais publier que mes bonnes photos, ce serait une ou deux par an.

Je me demandais si j’en avais des photos de Notre-Dame, et à part celle-ci et la suivante sur le film (vous ai-je dit que je photographiais toujours en argentique ?) encore plus insignifiante, je pense bien que non.

C’est donc une photo qui ne vaut pas tripette et qui sans l’incendie du 15 avril serait sans doute restée en "brut de scan" dans mes fichiers, soit un truc comme ça :

Quand on vit à Paris dans le 18 ième arrondissement, le repère architectural visuel c’est plus le laid et vaniteux Sacré-cœur que la belle et altière cathédrale. Celui-là eut-il brûlé entièrement, que ça ne m’aurait absolument pas affecté, à condition que l’on puisse sauver l’orgue qui est dedans. Notre-Dame (et son orgue, toujours), comme tout le monde, ça m’a pris un peu aux tripes, et les yeux qui piquent.

Mais simplement on ne va pas souvent dans ce coin : c’est un peu loin à pied et pas direct en métro. Quand on y va bien sûr c’est un repère visuel incontournable et chaque fois on se dit « c’est quand même beau, Paris ». Et c’est d’autant plus difficile d’y faire des images que tout a déjà été montré et vu des millions de fois, et que l’on n’a plus la fraîcheur de regard du touriste qui découvre émerveillé.

Ce jour-là on avait de la famille donc c’était la balade obligée, je traînais un peu en arrière avec l’appareil photo parce qu’il passait des goélands au-dessus de la Seine. J’ai attendu quelques minutes en espérant en mettre un dans la photo avec la cathédrale et la Joconde de Duchamp, pour essayer de faire un peu mieux que le touriste chinois moyen : on a sa fierté d’habiter dans la ville d’Atget, et de mettre ses pas dans ceux de Ronis, quand même. Mais les zoziaux n’avaient pas envie de rentrer dans l’objectif, habitués qu’ils sont à plutôt en sortir.

Du coup les autres s’éloignaient, j’allais les perdre parce que c’était noir de monde, alors j’ai fait la photo quand même, histoire de n’avoir pas attendu pour des prunes, et j’ai galopé pour les rejoindre.

Voilà, c’est tout. Et on ne voit même pas la flèche violée par le duc, pourtant elle y était encore.

Quai de Montebello
Paris, 2016